SAMEDI 1ER DÉCEMBRE – 21H00 RENÉ LACAILLE / TRANS KABAR @ LE SONAMBULE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Modification programmation 1er décembre

Suite à l’annonce de l’annulation de la tournée de Grèn Sémé initialement prévu, voici le communiqué officiel de Markotaz Production –«  Nous sommes dans l’obligation d’annuler notre prochaine tournée en France métropolitaine, nous en sommes sincèrement désolés. On vous donne RDV en 2019 avec de nouveaux morceaux qu’on a hâte de partager avec vous ! ».

C’est donc le groupe de Rock Maloya TRANS KABAR qui sera en co-plateau avec l’immense RENÉ LACAILLE.

RENÉ LACAILLE

SEGA-MALOYA

Musicien étonnant, figure emblématique de la musique réunionnaise, René Lacaille est né en 1946 dans une famille de musiciens de bal «la poussière» à la Réunion. Il joue avec son père et ses frères, à la batterie et à l’accordéon, avant de passer à la guitare et au saxophone, en autodidacte.

Des centaines de concerts à travers le monde, des dizaines de titres composés, des collaborations avec de grands musiciens, René Lacaille, en musicien infatigable, nous embarque dans un de ses voyages.Il s’est frotté à bien des musiques, à bien des pays.

René Lacaille a mis du jazz dans le maloya,le blues de la Réunion ou le séga, plus léger, pour danser.Son mélange est subtil,  son chant est malice, son timbre chaleureux.

Virtuose sans en avoir l’air, savant sans esbroufe, il touche toutes les sensibilités, des plus populaires aux plus pointues, il s’écoute avec la tête, le cœur… et les hanches

 

DISTRIBUTION

René LACAILLE : Chant Accordéon / guitare

Marc LACAILLE : Basse / Chant

Héloïse DIVILLY : Batterie

Aldo GUINART : Saxophone

SITE INTERNET

http://www.renelacaille.net

TRANS KABAR

Rock Maloya

Trans Kabar, travaille sur une lecture électrique des rites mystiques de l’île de la Réunion. Ils s’inspirent du Servis Kabaré, cérémonie festive issue des rituels des esclaves faîte pour communier avec les ancêtres par la musique, les chants et les danses. Trans Kabar remet au goût du jour ce rite qui a survécu dans la clandestinité.

Ici, musiciens et public forment un ensemble indissociable. Spontanés et hyper-créatifs, les quatre artistes laissent large place à l’improvisation. Des rythmiques rock maloya qui se sculptent autour de la voix et du kayamb pour se plonger dans les complaintes d’un blues insulaire.

Distribution

Jean-Didier Hoareau : Voix & Kayamb

Stéphane Hoareau : Guitare Electrique & choeur

Théo Girard : Contrebasse & choeur

Ianik Tallet : Batterie & chœur

SITE INTERNET

 Facebook https://www.facebook.com/Transkabar/